pilon

pilon [ pilɔ̃ ] n. m.
XIIe; de 1. piler
1Instrument de bois, cylindrique, à base convexe, servant à piler. « le bruit régulier et lent d'un pilon dans un mortier » (Zola). Pilon à légumes, pour faire les purées.
Instrument utilisé pour écraser ou tasser. bourroir, broyeur, 1. dame. « des pilons naguère utilisés pour broyer le chanvre » (Huysmans). Loc. Mettre un livre au pilon, le détruire (en mettant les exemplaires dans la cuve où le pilon broie la pâte à papier).
2(1847) Anciennt Extrémité d'une jambe de bois; cette jambe de bois.
(1603) Partie inférieure d'une cuisse de poulet.

pilon nom masculin (de piler) Instrument terminé par une masse renflée et arrondie, utilisé pour broyer des substances dans un mortier. Jambe de bois non articulée. Partie inférieure d'une cuisse de volaille. Bonde d'un étang. Synonyme de bouloir. Appareil muni d'une masse pesante actionnée verticalement pour broyer, écraser ou déformer un produit. Rondin de bois ou de métal, muni d'un manche, dont on se sert comme d'une dame pour fouler les terres. À la Réunion, mortier en pierre. ● pilon (expressions) nom masculin (de piler) Mettre un livre au pilon, le mettre au rebut. ● pilon (homonymes) nom masculin (de piler) pilons forme conjuguée du verbe pilerpilon (synonymes) nom masculin (de piler)
Synonymes :

Pilon
(Germain) (v. 1535 - 1590) sculpteur français.
————————
Pilon
n. m.
d1./d Instrument servant à écraser ou tasser. Broyer des épices, du grain dans un mortier avec un pilon.
Marteau-pilon: V. ce mot.
|| Mettre un livre au pilon, en détruire l'édition.
|| (Haïti, oc. Indien) Mortier (sens II, 1) en bois (ou en basalte, à la Réunion).
d2./d Partie inférieure de la jambe d'une volaille cuite.
d3./d Jambe de bois.

⇒PILON, subst. masc.
I. A. —Instrument de forme cylindrique dont on empoigne la partie supérieure et dont la partie inférieure terminée en masse arrondie permet de piler certaines substances et matières dans un mortier. Pilon de mortier. Il s'arrêtait devant les boutiques d'épicerie, il les flairait, il écoutait le bruit du pilon dans le mortier (BALZAC, OEuvres div., t.2, 1840, p.20). Le pilon sonnait à coups réguliers dans le grand mortier de marbre (A. DAUDET, Tartarin Alpes, 1885, p.126):
1. Les Turcs, qui sont nos maîtres en cette partie, n'emploient point le moulin pour triturer le café; ils le pilent dans des mortiers et avec des pilons de bois; et quand ces instruments ont été longtemps employés à cet usage, ils deviennent précieux et se vendent à de grands prix.
BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.108.
B.P. anal. Instrument servant à écraser ou à tasser diverses substances et matières en les frappant. Aux environs de Gemünd, des forges hydrauliques mêlaient le retentissement de leurs pilons à celui des écluses de chasse (CHATEAUBR., Mém., t.4, 1848, p.457). Les vieilles manufactures de Vire où l'on se sert encore des pilons naguère usités pour broyer le chanvre (HUYSMANS, À rebours, 1884, p.187).
Mettre (une édition, un livre) au pilon. Mettre au rebut des ouvrages imprimés. Enfin, les censeurs en espérances (...) battent des mains à un projet de loi qui leur promet des ouvrages à mettre au pilon (CHATEAUBR., Opin. sur lib. presse, 1818, pp.194-195):
2. J'apprends qu'une édition d'un de mes livres, Le Désespéré, vient de paraître, à mon insu et contre ma volonté formelle, dans la maison Tresse et Stock. Cette édition, antérieure à la seule que connaisse le public, avait dû être mise au pilon en 1886...
BLOY, Journal, 1893, p.75.
Au fig. Toute force contraignante et destructrice. La cause du mal gît dans le Titre des Successions du Code civil, qui ordonne le partage égal des biens. Là est le pilon dont le jeu perpétuel émiette le territoire, individualise les fortunes en leur ôtant une stabilité nécessaire, et qui, décomposant sans recomposer jamais, finira par tuer la France (BALZAC, Curé vill., 1839, p.218):
3. ... elle se réfugiait dans la pensée de l'Angleterre et de l'Allemagne, qui seules vivaient alors de vie morale, de poésie et de philosophie, et lançait de là dans le monde ces pages sublimes et palpitantes que le pilon de la police écrasait, que la douane de la pensée déchirait à la frontière, que la tyrannie faisait bafouer par ses grands hommes jurés, mais dont les lambeaux, échappés à leurs mains flétrissantes, venaient nous consoler de notre avilissement intellectuel...
LAMART., Destinées poés., 1834, p.381.
C.P. anal. (de forme)
1. Jambe de bois. Il déboursa trois cents francs pour une jambe de bois (...). Le pilon en était garni de liège, et il avait des articulations à ressort, une mécanique compliquée recouverte d'un pantalon noir, que terminait une botte vernie (FLAUB., Mme Bovary, t.2, 1857, p.27). Au-dessous de lui, côte à côte à une petite table, deux vieux invalides, la poitrine constellée de médailles. Ils écrivent, sans arrêt; sous la table, leurs pilons de bois sont tendus en avant (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p.720).
2. Partie inférieure de la cuisse d'une volaille ou de certains gibiers à plume. Est-ce que l'oie avait jamais fait du mal à quelqu'un? Au contraire, l'oie guérissait les maladies de rate. On croquait ça sans pain, comme un dessert. Lui, en aurait bouffé toute la nuit, sans être incommodé; et, pour crâner, il s'enfonçait un pilon entier dans la bouche (ZOLA, Assommoir, 1877, p.578).
Pop., vieilli, p. iron. Cuisse, jambe. Et les jeunes filles donc! (...) il faut les voir quand elles remuent du pilon leurs jupes (HUYSMANS, En mén., 1881, p.5).
II.Arg. Mendiant, notamment mendiant infirme ou qui simule une infirmité; p. ext., parasite, pique-assiette (d'apr. CELLARD-REY 1980).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 2emoit. XIIIes. «petite masse pour piler» (L'Oustillement au villain, éd. U. Nyström, 199); b) 1690 «gros maillet avec lequel on pile le tan ou le papier» (FUR.); 1723 envoyer des livres au pilon (SAVARY); 2. 1751 «partie de la cuisse d'une volaille» (J.-J. VADÉ, Pipe cassée, p.16); 3. arg. a) 1836 «doigt» (VIDOCQ, Voleurs, t.2, p.25); b) 1847 «pied» (Dict. arg., p.220); c) 1896 «mendiant estropié, mendiant» (DELESALLE, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., p.216); 4. 1847 «jambe de bois» (BOYER, Traité des maladies chirurgicales, IV, p.147 ds QUEM. DDL t.8). Dér. de piler; suff. -on1. Fréq. abs. littér.:102. Bbg. BRÜCH (J.). Z. rom. Philol. 1935, t.55, pp.330-340; 1939, t.59, p.251. —CHAUTARD Vie étrange Argot 1931, p.239. —GIESSE (W.). Z. rom. Philol. 1937, t.57, pp.581-585. —QUEM. DDL t.13, 14.—SAIN. Arg. 1972 [1907] p.96. —SPITZER (L.). Z. rom. Philol. 1936, t.56, pp.77-79. —VAGANAY (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t.32, p.128.

pilon [pilɔ̃] n. m.
ÉTYM. XIIe; de piler.
1 Instrument servant à piler dans un mortier; petite masse dure de forme cylindrique, arrondie sur une face et emmanchée par l'autre. Broyeur. || Pilon ( Bistortier) et mortier de pharmacien. || Pilon de ménage, en bois, pour piler les aliments, les faire passer dans une passoire…
1 C'était là qu'il se livrait à des préparations spéciales, dont il ne parlait à personne. Presque tout de suite, on entendit le bruit régulier et lent d'un pilon dans un mortier.
Zola, le Dr Pascal, I.
Par anal. || Pilon de cendrier, pour éteindre en les écrasant les bouts de cigarettes.
2 (1690). Instrument utilisé pour écraser, comprimer, enfoncer en frappant. Dame, hie. || Pilon à bitumer les chaussées. || Pilon à broyer le chanvre, le papier (cit. 4). || Pilon à bourrer. Bourroir.
(1723). Mettre un livre au pilon, en détruire l'édition (en mettant les exemplaires dans une cuve où le pilon broie la pâte à papier). || Mise au pilon.
3 (1847). Par anal. de forme. Extrémité d'une jambe de bois; la jambe de bois elle-même (→ Jambe, cit. 26).
2 — La peau commence à bien recouvrir les bourgeons. Encore quelques semaines, et puis, un pilon ! Tu fileras comme un lapin (…) — Pour le dimanche, tu pourras mettre une jambe artificielle. On passe dessus une chaussure; le pantalon cache tout.
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, I, VIII.
4 (1797, in D. D. L.). Partie inférieure de la cuisse d'une volaille cuite.
3 Il s'interrompit, en faveur du poulet qu'on venait de servir. — Vous aimez le pilon ? C'est un morceau excellent, à condition que la bête ne soit pas maigre, ni trop poussée.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. VIII, IX, p. 104.
5 (1881). Pop., vx. Cuisse, jambe.
4 Dès que le train fut en marche, Croquignol proposa : « Histoire de se dégeler les pilons si qu'on ferait une petite balade dans l'couloir ? »
L. Forton, les Aventures des Pieds-Nickelés, in l'Épatant, 1910, p. 136.
DÉR. Pilonner.
COMP. Marteau-pilon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PILON (G.) — Germain Pilon, fut avec Jean Goujon, le plus grand sculpteur de la Renaissance française. Dans son œuvre, qui plonge ses racines dans la sculpture médiévale française, mais dont le style a subi l’influence décisive de l’art des Italiens de… …   Encyclopédie Universelle

  • Pilon — is a surname, and may refer to:* Alain Pilon (born 1960), Quebec politician and businessman * Daniel Pilon (born 1940), Canadian born actor * Germain Pilon (circa 1537 1590), one of the most important sculptors of the French Renaissance *… …   Wikipedia

  • Pilón — Saltar a navegación, búsqueda Pilón puede hacer referencia a: Pilón, un municipio cubano. Torre del Pilón, en Castellón (España). Un mortero (utensilio). La planta Hieronyma alchorneoides. Un pairón, peirón o pilón, tipo de columna construida… …   Wikipedia Español

  • pilon — PILÓN, piloni, s.m. 1. (Adesea fig.) Stâlp puternic care susţine o construcţie sau o parte a unei construcţii. ♦ Element decorativ în formă de stâlp prismatic, aşezat la capătul unui pod (de o parte şi de alta), la intrarea într o expoziţie etc.… …   Dicționar Român

  • pilón — pilón, bajar al pilón expr. sexo oral, hacer sexo oral a la mujer, cunnilinguo. ❙ «O sea, macho, que o te bajas al pilón o te compras un donuts.» Felipe Navarro (Yale), Los machistas. ❙ «...me dijo que lo legal era bajarme al pilón y coloqué mis… …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • Pilón — is a Cuban musical form and a popular dance created in the 1950s, its creation is often attributed to bandleader and singer Pacho Alonso. The rhythms of Pilón are based on the motions of pounding sugarcane.It was named for the town of Pilón, on… …   Wikipedia

  • pilon — Pilon. s. m. Instrument dont on se sert pour piler quelque chose dans un mortier. Pilon de fer. pilon de fonte. pilon de bois …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pilon — steht für Daniel Pilon, (* 1940), kanadischer Schauspieler Pilón, kubanischer Tanz Siehe auch Pillon Pylon Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidu …   Deutsch Wikipedia

  • PILON — payment in lieu of notice (PILON) A contractual right to pay an employee a lump sum rather than require them to work out their statutory or contractual notice period. If there is no PILON clause in a contract of employment then an employer who… …   Law dictionary

  • pilon — 1892, from Mexican Spanish, from Sp. pilón sugar loaf …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.